Les TRACKERS / ETF comparés aux fonds classiques et aux SICAV – Savoir combiner les 2 pour le plus grand bénéfice de votre portefeuille

Actions-OPCVM.com - Comparaison TRACKERS / ETF versus Fonds et SICAV

L’arme absolu du modèle d’Actions-OPCVM.com : l’analyse synoptique combinée de l’ensemble Trackers – SICAV
.
Depuis que les Trackers existent et connaissent une popularité croissante, il s'est instaurer un faux débat qui consistent à préconiser pour son portefeuille plutôt les Trackers / ETF que les SICAV ou Fonds en raison des frais de gestion bien moindre prélevés par les gestionnaires des premiers. S'il est vrai qu'il existe une différence marquée à ce niveau, il faut rappeler avec insistance que la plupart des grands trackers qui concentrent l'essentiel des échanges des investisseurs ne font que refléter les grands indices boursiers Actions (CAC40, Euro Stoxx 50, etc.) ou Obligations.
.
Ainsi, même si l'univers des ETF s'est progressivement diversifié en direction d'indices plus complexes, la notion déterminante qu'il convient de retenir en ce qui les concerne est que les Trackers ne peuvent faire, en général, pas mieux que les indices. A contrario, la quasi-totalité des SICAV se fixe pour objectif de gestion de battre les grands indices boursiers. S'il est vrai que peu y réussissent sur la longue durée, comme l'attestent les statistiques, il n'en demeure pas moins qu'une minorité de fonds y parvient, au moins sur des durées courtes de quelques mois. 
.
C'est pourquoi, la grande erreur commise dans le fait de préconiser un investissement exclusivement en Trackers consiste à ne pas vouloir considérer des horizons intra-annuels et à laisser penser qu'arbitrer entre les fonds (c'est-à-dire vendre un fonds, qui commence à sous-performer le marché, pour en acheter un autre, qui se met à développer une dynamique de surperformance) est quelque chose d'inatteignable pour l'investisseur privé.
.
Or, c'est bien sur ce point que le modèle d'analyse d'Actions-OPCVM.com concentre ses analyses, tant en trackers qu'en SICAV, sur un horizon de gestion de 4 à 5 mois pour identifier des opportunités d'arbitrage entre fonds qui visent surperformer les grands indices boursiers. Nous allons montrer comment il est possible d'identifier de telles possibilités d'arbitrage pertinents.

 

Actions-OPCVM.com - Comparaison TRACKERS / ETF versus Fonds et SICAV

Trackers / ETF ou bien SICAV et Fonds ? Des tableaux comparatifs objectifs.
.
Le modèle algorithmique d' Actions-OPCVM.com permet de trancher continument le débat par une analyse précise des momentums haussiers ou baissiers de ces 2 catégories de vecteurs boursiers, tant en momentum absolu que relatif, à l'aide de notre indicateur de Synthèse (le Rang Technique) qui, pour tout Tracker ou Fonds, varie normativement entre +100 (meilleure dynamique haussière) et -100 (plus forte dynamique baissière). Avec la visualisation et le positionnement hiérarchisé de tous les Trackers et fonds suivis par le modèle, à tous les niveaux intermédiaires entre ces 2 extrêmes. Ce qui permet de présenter de façon synoptique et objective en 2 colonnes (ETF et Fonds) la place relative de tous ces éléments au sein de ces 2 catégories de supports d'investissement. On peut voir ainsi qu'ETFs et Fonds se livrent une lutte constante selon la valeur respective de leur momentum à un moment donné. 
.
Il n'est donc pas fondé d'avancer qu'une catégorie est supérieure à l'autre, dès lors qu'on veut bien se focaliser sur des dynamiques intra-annuelles, ce qui est quand même d'une logique raisonnable si l'on veut suivre et gérer son portefeuille de façon quelque peu attentive aux fluctuations boursières. Il se produit en fait dans les marchés une bataille permanente des classes d'actifs (Actions, Obligations, Convertibles, etc.), et il est souhaitable à cet effet de disposer d'un outil restituant de façon visuelle et colorimétrique les changements qui s'opèrent dans le marché, et les arbitrages qui doivent en résulter pour maintenir son portefeuille dans les classes d'actifs surperformantes et sur les fonds qui les représentent le mieux. 
.
Il en résulte que si les Trackers sont fort utiles et pertinents à investir lorsqu'on souhaite arbitrer uniquement entre grandes classes d'actifs (Actions versus Obligations ; marchés Emergents contre marchés européens, etc.), dès qu'on entend mener une analyse plus fine au niveau des fonds considérés individuellement, nos tableaux montrent qu'il est toujours possible et préférable d'identifier des Fonds ou SICAV qui, à un moment donné, sont engagés sur des pistes haussières supérieures à celles de trackers homologues, c'est-à-dire appartenant aux mêmes classes d'actifs dont ils relèvent communément.

Actions-OPCVM.com - Comparaison TRACKERS / ETF versus Fonds et SICAV

Les frais sur Trackers / ETF comparés à ceux des SICAV
.
Les frais encourus tant pour les Trackers que pour les Fonds se répartissent en 2 grandes catégories : les frais de gestion et les frais de transaction.
.
Les frais de gestion
Le point qui est constamment mis en avant par les partisans des ETF est que les frais de gestion y sont bien moindre que pour les SICAV. Il est vrai qu'un tracker Actions prélèvera des frais autour de 0,35% annuel, là un fonds de la même catégorie se situera environ à 2%. L'écart est à l'évidence significatif. D'autant que nombre de fonds facturent en outre des frais de surperformance qui représentent généralement 20% de l'écart entre leur performance annuelle et celle de leur indice de référence (ex: CAC40, Euro Stoxx 50). 
.
A partir de cette réalité incontestable, la seule façon d'aborder sainement ce débat consiste à constater que les cours quotidiens des SICAV (on parle de "valeur liquidative" ou VL) sont affichés et publiés frais déduits. Ainsi, un fonds Actions qui aurait battu le CAC 40 une année de 1%, s'il a prélevé des frais de gestion de 2% sur la période, c'est donc qu'hors frais de gestion, sa performance aura été de +3%. C'est comme si un chauffeur de taxi, pour vous mener d'un point A à un point B, allait plus vite qu'un chauffeur standard (soit ici l'indice de référence), moyennant certes un prix supérieur. En tout état de cause, il vous aura fait gagner du temps. Et le temps... c'est de l'argent !
.
Ainsi, le débat sur les frais de gestion moindre des Trackers par rapport aux Fonds est un faux débat, dès lors que ce dernier surperforme l'indice boursier que représente l'ETF. Encore faut-il que vous puissiez identifier ces fonds surperformants. On a vu que la méthodologie utilisée par le site Actions-OPCVM.com permet d'accéder à ce type d'information de façon visuelle et hiérarchisée.

 

Fonds 0% de droits d'entrée chez BOURSORAMA - Extrait de l'analyse des Fonds et SICAV par Actions-OPCVM.com au 12/02/2021

Les frais de transaction
Cette seconde catégorie de frais mérite aussi l'attention lorsqu'on compare Trackers et Fonds. Les ETF étant en quelque sorte des SICAV cotées en Bourse dont les cours se négocient tout au long de chaque séance, il s'ensuit que le courtier qui va exécuter votre ordre va prendre des frais au titre de cette prestation. Au niveau de l'exécution, lorsqu'il s'agit de parts de SICAV souscrites ou vendues, la situation de l'investisseur privé peut être fort différente selon l'intermédiaire par lequel il passe. S'il s'agit d'une banque ou d'une compagnie d'assurance, on a toute les chances de voir ces frais de transaction atteindre à l'achat  entre 0,5% et 1% du montant souscrit, ces institutions prélevant un supplément de commission d'exécution, tout en prenant à leur compte les frais que le courtier auquel ils vont s'adresser va leur facturer.
.
Si l'on s'en tient à ce constat, on voit que les frais de transaction jouent également en défaveur des SICAV. Mais, et il s'agit d'un grand MAIS, une nouvelle catégorie de banques s'est développée ces dernières années, ce sont les banques en ligne. Dont les plus connues sont en France Boursorama (filiale de la Société Générale), Fortuneo (dépendant de Crédit Mutuel Arkéa) et BforBank (émanation du Crédit Agricole). Or, concernant les frais de transaction sur SICAV et fonds, elles proposent, sur un large éventail de fonds (plusieurs centaines chacun) des frais de transaction à 0% tant à l'achat qu'à la vente. Elles ont pour cela passé des accords spécifiques avec les sociétés de gestion qui gèrent ces fonds qu'on qualifie de type 0%. Pour que la banque en ligne y retrouve son compte (tout en proposant à ses clients opérant sur ces fonds cette absence de frais), celle-ci demande et a obtenu des sociétés de gestion (SDG) la rétrocession d'une fraction de la commision de gestion qu'elles prélèvent au titre de leur activité de gérant de fonds (en général entre le quart et la moitié). Ceci se passe donc de façon totalement transparente pour le client qui doit se réjouir de constater que sa banque en ligne ne lui prélève aucun frais de transaction. 
.
On voit donc que ce mécanisme et cette proposition commerciale des fonds à 0% en frais de transaction modifie considérablement le rapport de force au niveau des frais globaux entre Trackers / ETF d'une part et SICAV ou fonds de l'autre. C'est pourquoi, si l'on s'oriente vers une gestion active de son portefeuille, il est vraiment indispensable d'avoir recours à une banque en ligne et d'ouvrir un compte chez elle.

 

Fonds 0% de droits d'entrée chez FORTUNEO - Extrait de l'analyse des Fonds et SICAV par Actions-OPCVM.com au 12/02/2021

Choix et diversité des SICAV et fonds proposés par les banques en ligne.
.
Si l'on s'en tient aux 3 principales banques en ligne présentes sur le marché français (Boursorama, Fortuneo et Bforbank), chacune d'elles propose plusieurs centaines de fonds "0%" gérés en général par une cinquantaine de sociétés de gestion. Ce qui assure une bonne diversité de choix parmi les différentes classes d'actifs, qui tendent à être alternativement surperformantes à un moment ou à un autre.
Notre site Actions-OPCVM.com assure le suivi et l'analyse de la majorité d'entre eux, lorsque nous estimons que ceux-ci ont un actif net (en millions d'euros) suffisamment important et significatif pour être assuré qu'il est constamment suivi et géré par une équipe de gérants conséquente. Voici le nombre de fonds que nous suivons pour chacune de ces 3 banques :Boursorama - 460 fonds ; Fortuneo - 450 fonds ; BforBank - 650 fonds.
Nos analyses sont quotidiennement actualisées et totalement GRATUITES. Pour y accéder, il suffit d'aller sur la page d'Accueil du site, puis de cliquer sur le pictogramme désignant chacune des 3 banques.  Vous êtes alors renvoyé sur la page d'analyse dédiée à chacune d'elles. Les fonds 0% y sont présentés en 2 groupes distincts :
- ceux que l'on peut Acheter ou Conserver,
- ceux dont il est préférable de s'Abstenir ou de Vendre. Ce qui ne veut pas dire que tous les fonds de cette dernière catégorie baisseront. Il s'agit essentiellement de fonds qui sous-performent à un moment donné la médiane de notre univers de fonds. 
Les 3 derniers tableaux du présent article illustrent au 12/02/2021 les fonds 0% favorablement orientés de ces 3 banques en ligne. 

Fonds 0% de droits d'entrée chez BforBANK - Extrait de l'analyse des Fonds et SICAV par Actions-OPCVM.com au 12/02/2021

Vous êtes membre du réseau social LinkedIn ?
Nous vous offrons un abonnement gratuit d'un mois. C'est ici ->